Aventures serosiennes

Bienvenue dans l'Underdark

12 Homesong 1466 TS

Après la victoire de justesse contre le reste de Panzuriel, les compagnons ne savent pas trop ou se diriger. Impossible de grimper les centaines de mètres de falaise qui les ramèneraient en territoire triton et impossible de dire quelle genre de créature peut vivre dans ses profondeurs. L’esprit de drow d’Alak’Nael se manifeste alors spontanément, comme cela arrive à l’occasion, mais s’active et guide le groupe vers une anfractuosité rocheuse avant de disparaître. La fissure mène vers une large caverne sous-marine où les héros décident de monter le camp.

Après un longue nuit de sommeil réparateur, le groupe est réveillé par des coups sourds provenant de l’entrée de la caverne. Metis par inspecter et revient avec la nouvelle que le kraken bleuté les a retrouvé et s’affaire à défoncer une ouverture assez grande pour entrer. Au lieu d’affronter le monstre, on préfère la fuite, mais le seul passage possible est vers le haut. De peine et de misère, tout le monde grimpe, car toujours incapable de nager, en essayant d’aller aussi vite que possible tout en mettant autant d’obstacle derrière eux pour ralentir le kraken. Éventuellement, l’eau cède sa place à un tunnel vide (bien avant la surface de la mer) bloqué par une épaisse grille d’acier. Metis arrive à crocheter sa serrure et à faire passer tous ses alliés, qui se retrouvent hors de la portée des tentacules du kraken bleu.

Tout indique que le groupe s’est retrouvé dans les tunnels de l’Underdark, ce réseau de cavernes reliées entre elles sous la surface de tout Faerûn. Comme de fait, il ne fallut que quelques heures avant de tomber dans une ambuscade tendue par deux chasseuses drows percheés sur une corniche. Pendant que ses comparses se battaient à distance, Alak’Nael envoya son esprit achever une des deux drow, menant l’autre à se prosterner devant l’esprit.

La prisonnière, Mayyia, accepta de conduire ses assaillants en sécurité chez les siens presque sans négocier, demandant seulement que l’on rapporte la dépouille de sa collègue tombée au combat. Chemin faisant, on est tombé face à face avec un groupe de kuo-toas fuyant un combat de plus grande ampleur. Méprenant Alak’Nael et Ak’ash’eck pour des drows, ils tentèrent de les capturer pour s’en servir comme monnaie d’échange, mais périrent rapidement, malgré la présence dans leurs rangs d’un mastodonte des ombres.

Vu les efforts de Mayyia pour aider le groupe même sans arme, on lui rendit son épée. Elle s’empressa de s’en servir pour couper la tête des cinq kuo-toas et les mettre dans un sac, argumentant qu’un cadavre est une ressource trop précieuse pour être gaspillée dans l’Underdark. Les kuo-toas s’en nourissent, les drows de la cité d’Orthros, fidèles de Ghaunadaur, les transforment en morts-vivant et le groupe dont fait partie Mayyia, une culte de rebelle nommées les Dames de la Danse, les donnent à un flagelleur mental nommé Erzetengreitenbut.

Le reste du chemin mena le groupe à un charnier composé principalement de drow, kuo-toas et grimlocks qui s’étaient entretués. Parmi les cadavres, un coffre-fort piégé désarmé par Metis puis ouvert par Ak’ash’eck contenait cinq inisgnes au nom de la famille Blackgate. Avant de tirer plus de sens de la découverte, un énorme golem couvert de pointes surgit d’un tunnel. Guidé par une poignée d’ingénieurs drows et accompagnée de reptiles de chasse, il aurait normalement comme tâche de ramasser les cadavres frais, mais se révéla capable de faire de même avec des proies encore vivantes. La création abattue alors qu’elle allait partir avec Ak’ash’ek, la scène redevint plus tranquille. Le sac plein et incapable de convaincre ses gardiens de prendre des crânes frais avec eux, Mayyia se résolut à mettre le feu au tas de cadavre pour au moins s’assurer que les drows d’Orthros n’en fassent des goules ou autres abominations.

Malgré une prudence presque paranoïaque, les cinq voyageurs furent plutôt bien accueillis dans le camp des Dames de la Lune. Soins, eau fraîche et nourriture leur ont été fournis, et ils furent même invités à une dance rituelle pour laquelle l’esprit d’Alak’Nael participa aussi après s’être manifesté encore une fois spontanément.

View
Podologie de la dernière chance

9 Homesong 1466 TS

Le pied amputé de Panzuriel n’est pas trop difficile à trouver vu l’odeur pestilentielle qui s’en dégage, mais la taille de la créature (au moins cinq mètres de long), son aura d’acide et la poussière qu’il soulève en frappant par terre rendent en font dès son arrivée un ennemi redoutable. Sans être capable de nager, impossible de s’élever au-dessus du nuage pendant que l’horreur aberrante envoie vague après vague d’acide nécrotique et taillades chair et armure de ses ongles aussi difformes qu’acérés.

Au cours d’un combat qui semble durer une éternité, chacun des cinq héros envoyés pour détruire la chose croit à un moment ou un autre que son heure est venue, plusieurs fois pour certains. Avec un effort jamais fourni, une coordination impeccable et une bonne dose de chance, le membre amputé cesse de se débattre alors que tous sauf Ulucieounaou gisent mourant sur le sol, mais sans que qui que ce soit ne rende l’âme. La parcelle d’éclat divin contenue dans le pied d’un être comme Panzuriel vient frapper ses adversaires de plein fouet, réveillant des pouvoirs jusque là latent chez ceux qui l’ont vaincu.

View
Trolls, vol et troisième sous-sol

8 Homesong 1466 TS

Envoyés par les dukars de Myth Nantar sous le couvert de simples mercenaires, les héros du Square tombent nez à nez avec des trolls et des ogres de Poragga en plein territoire triton. Leur accoutrement et le grand nombre d’objets magiques qu’ils portent ne laisse aucun doute quant au fait qu’il s’agir de cultistes de Panzuriel. Quoi qu’il en soit, les agents de la cités restent concentrés sur leurs objectifs: pénétrer dans la voûte arcane de Pumanath pour y dérober un ensemble de cinq balles de plomb décrites par Qos, puis s’en servir pour descendre au plus profond de la Fosse de Lopol et y détruire le moignon de pied qui permet à Panzuriel d’agir sur Faerûn à travers ses agents.

La ville en général est nettement plus patrouillée que prévue et il en va encore davantage poiur la voûte arcane, ce qui complique grandement les choses. Dans l’auberge de Pumanath où ils logent pour la nuit, les aventurier rencontrent Enèsra Nipul, la cambrioleuse genasi avec qui ils avaient eu maille à partir en Chessenta. Elle aussi est intéressée par la voûte arcane: elle cherche à y dérober le Joyau de la couronne de Chessenta, gardé dans la pièce la plus sécurisée du bâtiment. Son plan n’était pas encore prêt, mais l’arrivée de ses anciens adversaires lui fait croire que les deux vols pourraient réussir simultanément si tout le monde coopère.

Au milieu de la nuit, le groupe de six s’avance vers le bâtiment abritant les objets magiques. Les héros de Myth Nantar foncent sur les gardes tandis qu’Enèsra conjure un mur de noirceur et de silence qui empêche qui que ce soit de remarquer le combat qui se déroule à quelques mètres d’eux. La genasi crochète rapidement la porte, puis tout le monde entre et referme derrière.

Une fois à l’intérieur, Enèsra file vers la zone de sécurité pendant que les autres se dirigent vers une aile contenant nombres d’objets qui pourraient être bénéfiques, mais dont les malédictions ou les effets imprévisibles en feraient un grand danger pour un utilisateur non averti ou s’ils tombaient entre de mauvaises mains. Balayant la pièce du regard, les aventuriers repèrent l’ensemble de plombs décrits plus tôt. Malgré toutes les précautions, un des pièges protégeant la salle est activé, déclenchant une cascade d’événements. Deux statues gardiennes s’animent et bloquent l’unique sortie. En se mettant en formation défensive, un des voleurs est distrait par l’aura d’un miroir enchanté et fait tomber une boule de cristal qui libère un diable draconique qui profite de la présence des gardiens pour s’en prendre lui aussi aux intrus. Une sphère iridescente est libérée de son écrin et cause de mutations étranges sur les êtres vivants qui passent trop près d’elle. Metis se fait pousser des nageoires derrières les oreilles et Ak’ash’eck voit son bras gauche se transformer en tentacule. Lorsque le diable et les gardiens sont mis hors d’état de nuire et que les pierres de plongée (en plus de quelques objets intéressants supplémentaires) ont été empochées, le groupe s’apprête à quitter la voûte, mais trouve l’unique passage de sortie bloqué par une poignée de gardes tritons et un golem de pierre. Pour gagner du temps, Ak’ash’eck pousse l’orbe multicolore au milieu du passage, mais le capitaine triton ordonne simplement à son golem d’avancer et de le renvoyer vers les intrus. Metis développe une bosse derrière le dos, Ulucieounaou commence à perdre du sang par tous les orifices, la bouche de Lage se scelle et les yeux d’Ak’ash’eck sortent de leurs orbitent par au moins cinq centimètres.

Alors que le groupe de mutants et Alak’Nael se préparent à un combat dfficile, un pan du plafond de la pièce disparaaît subitement, laissant un trou béant de plus d’un mètre de large. Enèsra Nipul en descend, avec un globe d’un noir absolu frottant devant elle. Évidemment, elle arrive à côté de la sphére chaotique et commence à perdre tous ses cheveux. Voyant la situation délicate imminente, elle utilise le Joyau de Chessenta pour désintégrer le plancher et forer un trou à la verticale. Les pierres de plongée s’activent et le groupe chute rapidement, comme si ‘eau n’offraient aucune résistance, amenant avec eux la genasi cambrioleuse.

Après quelques minutes de descente, Enèsra, commençant à souffrir de la pression et du mal des profondeurs, doit arrêter son ouvrage sous peine de perdre le contrôle de sa nouvelle possession. Les héros, pour leur part, ne ressentent rien n’anormal, mais réalisent qu’ils n’arrivent plus à nager. Impossible de remonter les parois parfaitement lisses du tunnel désintégrer derrière eux. La descente vertigineuse a emmené tout le monde dans une alcôve donnant sur le côté ouest de la Fosse de Lopok, lui aussi pratiquement lisse. Alors que tout le monde se demande quoi faire, un forme venant d’en haut apparaît à la lueur de leur torche. Il s’agit d’un énorme kraken au corps marbré de bleu rappelant le légendaire Xisar. Fidèle à son habitude, Enèsra en profite pour disparaître subitement. Encore amochés de leur cambriolage et ne pouvant pas se cacher du la bête, les cinq héros sautent vers le fond de la fosse.

La chute libre est si rapide que le kraken n’a aucun moyen de suivre ses proies. En arrivant au fond, chacun frappe le sable suffisamment fort pour créer un cratère de près d’un mètre de profondeur, le tout sans la moindre égratignure malgré la force de l’impact. Le fond de la fosse est terriblement froid et la pression y est énorme, mais ni un ni l’autre ne dérange aucunement. La faune et la flore sont comme rien qu’on n’ait jamais vu, mais l’acidité de l’eau et l’odeur ambiante de mort indique bien qu’on arrive sur le territoire de Panzuriel. Après avoir pris de temps de panser quelques blessures, le groupe se met en chasse.

View
Comme une odeur de petit pied

27 Ilxensong 1466 TS

À quelques jours de la rencontre fatidique du Conseil de la cité, les Héros de la Mort infiltrent le palais impérial shalarin où ils découvrent et combattent un gigantesque orteil gangrené, vraisemblablement arraché au pied amputé du primordial Panzuriel. Plusieurs conseillés proches de l’Eadar Ri’ola’kirk sont contrôlés de l’intérieurs par des parasites générés par l’orteil mort-vivant. L’Eadar lui-même avait été récemment infecté, mais on parvient à le sauveret à empêcher le chaos politique que les cultistes de Panzuriel auraient sans doute voulu.

View
La vie culturelle de Myth Nantar

26 Ilxensong 1466 TS

Sur une période de plusieurs jours, les héros du Square rencontrent plusieurs factions, dont les messagers gélatineux du mystérieux Blackgate, les membres du faux panthéon, qui sont en fait des shalarins fidèles de Panzuriel, et les politiciens tritons et locathahs que ces derniers tentent d’influencer. Roaoum est déjà au courant, mais a mandaté des hommes de confiance pour voir jusqu’où le plan des shalarins peut aller.Les tritons, eux, semblent collaborer de leur plein gré. Le grand prêtre de Persana, Trias d’Ahlorsath, est outré et décide, malgré leurs différents présents et passés, de collaborer avec les héros pour tirer les choses au clair.

View
Nouveau départ

22 Ilxsensong 1466 TS

Rencontre avec Metis après avoir reçu une invitation de la part du maître de la tour de Blackgate. Les fidèles de Ghaunadaur n’apprécient pas la compétition de ceux de Panzuriel et Blackgate donne les outils aux Héros pour commencer à se débarrasser de ceux infiltrés à Myth Nantar.

View
République de concombres

2 Ixensong 1466 TS

Netri a utilisé ses pouvoirs divins pour maudire sa sœur aînée, la reine Sharna en inoffensif concombre de mer, puis a rallié ses trois frères à sa cause: celle du dieu Ghaunadaur.

Pressée par la situation politique à Myth Nantar, par des bribes de prophétie transmises par le dukar Tu’uua’col et par des changements arcanes qui s’opèrent en elle, la princesse merfolk Arina recrute les Héros de la Mort pour aller secourir sa cousine de sa délicate situation.

Après avoir infiltré la forteresse de Thuridru, les Héros se rendent jusqu’aux appartement de Netri, qui n’hésite pas à envoyer ses trois frères se faire massacrer avant de succomber elle-même. La malédiction de Sharna est rompue et cette dernière accepte de fournir des troupes à l’Alliance pour permettre aux shalarins d’envoyer des secours chez les morkoths sans avoir à dégarnir leurs propres frontières. À terme, il est envisagé que les merfolks abandonnent Thuridru pour retourner vivre avec leur peuple.

La transformation d’Arine s’achève en faisant d’elle une lillende, race de serviteurs céleste des dieux des arts, comme Oghma, le patron de la princesse. Ce faisant, elle devient incapable de respirer l’eau de la mer ou même de s’y enfoncer. Se rappelant les paroles de Tu’uua’col elle part avec Nari vers la capitale d’Akanûl, où elle espère trouver des réponses.

View
Politique municipale

30 Icesong 1466 TS

Alak’Nael Landaal Cornwallis est promu au rang de représentant de l’ Ordre de Jhimar au Conseil de Myth Nantar. La dissolution du Conseil est évitée de justesse, mais peut-être seulement remise au mois prochain.

View
Gastronomie théologique expérimentale

18 Icesong 1466 TS

Une rencontre entre Ka’ana’mycine et des révolutionnaires shalarins tournent au vinaigre alors qu’ils se font attaquer par des trolls envoyés par leurs ennemis.

Mycine et ses quatre compagnons d’armes sont avalés par un requin géant, manifestation d’Umberlee. Ulucieounaou et Ak’ash’eck s’y voient passer un test de loyauté de la part de leur déesse pour s’assurer qu’ils ne dévient pas de Sa voie, alors que Nari et Alak’Nael sont chargés par un envoyé d’Oghma de les suivre et de documenter l’impressionnante manifestation divine.

View
Donjon et Dagon

14 Icesong 1466 TS

Tu’yla’suo se fait tuer par Ka’ana’mycine et ses alliés, qui libèrent de ce fait un jeune dragon de bronze et sa mère.

View

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.