Aventures serosiennes

Le Grand festival

- Breena Thornstaff, grande prêtresse d’Oghma

33 Eadarsong 1465 TS

Les événements récents ont été une dure épreuve pour les habitants de Myth Nantar et je ne peux pas faire autrement que de me sentir coupable d’y avoir contribué, mais il est de mon devoir en tant que fidèle d’Oghma de les documenter au mieux de ma capacité.

Il y a près de trois mois, un vieil halfling du nom de Darlan, maître des arts martiaux, a été secouru in extremis de l’épave d’un navire marchand coulé à proximité de la ville. Parti en mission vers le golfe de Luiren, il disait voir son escale imprévue dans la cité des destinées comme un signe probable de sa déesse Chauntea et était bien prêt à y séjourner quelques semaines dans l’espoir d’y trouver quelque chose pouvant lui venir en aide dans sa quête.

Sa nature aimable et généreuse lui avait vite permis de gagner l’estime des gens du quartier du commerce, à commencer par Blair Merrythorp, la prêtresse de Chauntea qui le voyait un peu comme un vieil oncle et qui avait accepté de l’héberger chez elle.

Le sombre côté de cette histoire est que Darlan était en fait un vampire au service d’un grand seigneur mort-vivant de la surface œuvrant sous le nom d’Orbakh. Se servant de ses pouvoirs subtils de persuasion, il a mis peu à peu de son côté pratiquement tous les habitants du quartier du commerce, puis de celui de la loi, à commencer par ceux qui risquaient le plus de contrecarrer ses plans, c’est-à-dire les prêtres et autres serviteurs divins, moi y compris.

La suite est un peu plus floue et la synthèse de nombreux témoignages. Sans que je ne comprenne exactement pourquoi, Darlan avait convaincu tout le monde que la plus grande fête jamais vue à Myth Nantar était sur le point d’avoir lieu au sommet du Mont Halaath. Tout le monde participait sans se faire prier. En plus des préparatifs normaux pour un festival, Darlan nous avait convaincu de lui « prêter » temporairement quelques objets précieux. J’ai moi-même perdu quelques reliques d’Oghma que je ne sais pas si je reverrai un jour.

Pendant ce temps, les dukars et les autorités de la ville, craignant que les comportements étranges ne soient dus à une maladie contagieuse, avaient mis tout le sud de la ville en quarantaine, ce qui n’était pas une mauvaise idée puisque nous avions reçu la consigne d’intercepter quiconque venait du nord et de le garder en lieu sûr le temps que Darlan lui-même vienne le convaincre de participer aux préparatifs.

En lieu de festivals, trois grands navires venus de l’ouest sont arrivés pendant la nuit dernière, attendant la marée basse et le signal de Darlan pour envoyer des gens piller tout ce qui avait été amassé sur le sommet de la montagne.

Le bilan final a été catastrophique, mais il aurait été encore pire si ce n’avait été du retour fortuit d’un groupe d’aventuriers envoyés à l’étranger par les dukars quelques semaines plus tôt. Une dukar du nom de Dasin les ayant apparemment informés d’une vision, ils s’étaient revenus précipitamment vers Myth Nantar.

Comme la plupart d’entre eux sont des fidèles d’Oghma ou d’Umberlee, Viktor Dantzick et moi avons tout de suite eu le réflexe de les retenir au square pendant qu’un messager allait cherche Darlan pour qu’il vienne les convertir. Après une demi-heure, ils commençaient à se douter de quelque chose et on arrivait à court d’idées pour les empêcher de s’en aller.

À défaut d’une manière moins violente, nous avons donc choisi d’utiliser la magie divine pour les assommer, appelant rapidement en renfort Castalie, la prêtresse de Milil, et Elanor Merlistar, celle d’Eldath. Même contre nous quatre, les aventuriers ont réussi à se dégager et à filer vers le Mont Halaath, esquivant au passage les forces de l’ordre, toutes aussi déterminée à les arrêter que nous ne l’avions été. Ils avaient par contre reçu des consignes différentes entre temps, car Ecthel Faeromar m’a avoué plus tard avoir été prête à tuer les indésirables pour les empêcher d’atteindre la montagne.

Un fois au sommet, à l’air libre vu la marée basse, les six aventuriers à bout de souffle se retrouvèrent face au vampire, caché derrière Blair Merrythorp et deux gardes du corps demi-orques. De l’autre côté de la montagne, des dizaines de marins chargeaient tout ce qu’ils pouvaient comme butin pour l’emmener sur les navires. Sentant peut-être le danger, Darlan a fait signe aux marins d’aller dire aux navires de se préparer à partir. Lui-même était sur le point de s’enfuir, mais les aventuriers ont fait tout ce qu’ils pouvaient pour l’en empêcher pendant qu’ils esquivaient les haches des demi-orques et le tir concentré d’une dizaine d’arbalétriers postés sur le pont du navire le plus proche.

Au final, alors que trois des aventuriers luttaient ensemble contre Darlan en l’empêchant de s’enfuir, les autres ont nagé vers le premier navire et, au péril de leur vie, ont grimpé à bord pour se débarrasser des derniers arbalétriers et du pilote, attirant la colère du capitaine, peut-être un paladin de Cyric si on se fie à son attirail.

Au final, ni Darlan ni le cyriciste n’ont survécu au combat, ce dont je ne me plaindrai pas. Deux navires ont mis le cap vers l’ouest, mais le troisième a rapidement été neutralisé. Les aventuriers ont ainsi sauvé le tiers de ce que les pirates avaient volé, en plus de tout ce qu’ils ont été forcés de laisser derrière eux. Il faudra un certain temps pour calculer les pertes, mais elles se comptent certainement en milliers ou même en dizaines de milliers de perles.

L’autre chose qui me chicotte est que la vision ayant rappelé d’urgence les aventuriers du square à Myth Nantar parlait supposément de deux désastres frappant la ville la même journée, un qui serait évité, en partie grâce à l’intervention de nos héros du jour, et un contre lequel on ne pourrait rien. Est-ce que le pillage des quartiers sud compte comme la catastrophe qu’on n’a pas pu éviter ? Si non, qu’est-ce qui pourrait être encore pire ? Maudites prophéties : jamais capables d’énoncer clairement ce qui est censé arrivé.

Comments

Borris

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.