Aventures serosiennes

Enlèvement royal

- Princesse Arina, représentante merfolk au Conseil de Myth Nantar

34 Eldasong 1465 TS

Presque un mois s’est écoulé depuis que le Conseil a envoyer les Héros du Square dérober les plans des ixitxachitls voisins de Thuridru. Les informations contenues dans les documents nous ont permis de déployer des soldats efficacement la où les raies-démons prévoyaient frapper. Deux de ces attaques furent aisément bloquées par nos soldats et les suivantes n’eurent tout simplement pas lieu, les guerriers créant vraisemblablement un effet de dissuasion.


1 Life song 1465 TS

La nuit dernière, mon aïeule Selana m’est apparue en songe pour me faire part d’une audacieuse suggestion. Détestant le royaume merfolk d’Eadraal et l’Alliance de Myth Nantar, les merfolks exclus de Thuridru et leur reine Sharna, ma propre nièce, auraient enterré la hache de guerre il y a des décennies si ce n’avait été de la mort d’une seule personne.

Dans les derniers jours de la Douzième Guerre de Serôs, mon père Vhaemas combattait les forces de Iakhovas dans la capitale d’Eadraal, Voalidru, désormais grouillantes de morts-vivants. Chemin faisant, il a rencontré Vhaemas le Bâtard, mon demi-frère. À l’écart des autres, le roi aurait discuté avec son fils illégitime. Serina, qui le tient de son père présent lors de la confrontation, m’a affirmé que mon père avait pardonné à son fils et son clan, bannis depuis si longtemps. Plusieurs témoins ont d’ailleurs vu, dans les derniers moments de Voalidru, les deux Vhaemas se battre côte-à-côte contre les forces de Iakhovas.

Si quelques heures de côtoiement avec le roi ont pu faire changer Vhaemas II de camp, serait-il possible d’en faire autant avec Sharna? Mirol ne le croit pas, et la majorité des membres du Conseil sont de son avis, mais je ne me pardonnerais pas de ne pas essayer.


2 Life song 1465 TS

Roaoum et moi avons décidé de convoquer les Héros du Square pour leur confier une paire de missions qui devront rester à l’insu du reste du Conseil tout comme des dukars – même si un des ces héros est une membre en règle de ces derniers.

Le plan est aussi simple que dangereux : pénétrer dans la ville fortifiée de Thuridru, localiser la reine Sharna et la ramener saine et sauve à Myth Nantar, probablement contre son gré.

Par contre, un autre problème se pose. Les tuyaux dans la fosse aux esclaves chez les ixitxachitls voisins avaient été placés par les merfolks de Thuridru. Sur commande, ils pouvaient envoyer un lourd poison qui tuerait la majorité des quatre cents esclaves. Ç’aurait pu être en représailles d’une trahison réelle ou imaginée de la part des ixitxachitls ou comme menace auprès de nous.

C’est pourquoi le plan doit avoir deux volets aussi simultanés que possible : d’une part le rapt de Sharna Kamaar, de l’autre la libération des esclaves chez les ixitcachitls. En plus d’une dizaine d’éclaireurs guerriers locathahs, Roaoum a envoyé Ulucieounaou et Lucan pour la seconde tâche. Alak’Nael, Nari, Ak’ash’eck et Ka’ana’mycine devront se charger de ramener Sharna ici.


12 Life song 1465 TS

Mes agents m’ont dit n’avoir eu besoin que d’une minute pour neutraliser un poste de gardes et entrer dans l’ancienne cité ixitxachitl. Ayant vu à quel point ils avaient été utiles chez les raies-démons, j’avais fourni aux mercenaires deux parchemins magiques qui leur avaient permis de prendre l’apparence de merfolks. Deux heures plus tard environ, ils avaient localisé le quartier des nobles et la demeure de Sharna, qui fait aussi office de palais. Soudoyant les gardes devant la résidence, ils sont rapidement aller confronter ma nièce, qui a aussitôt appelé ses gardes d’élite. Après un combat qu’on m’a dit intense, les garde ont .été enfermés dans un placard. Sharna, pour sa part, s’est vue assommée et plongée dans un sac doublé d’un filet.

Pendant le combat, les gardes soudoyés n’avaient pas perdu de temps pour alerter leurs supérieurs. Le quartier était déjà cerné de barrages empêchant quiconque de sortir. Les trois jeunes frères et sœurs de Sharna, les triplés Tamaar, Ayren et Dorle étaient aussi sur place, même si ce n’est pas clair s’ils étaient là pour aider ou nuire à leur grande sœur.

Voulant éviter d’être attaqués par la moitié des forces de sécurité de Thuridru en même temps, les héros m’ont dit s’être rués vers l’ancien temple d’Ilxendren, reconverti en temple d’Eadro après la prise de contrôle par les merfolks du clan Kamaar. Dirigé par Netri ,la cadette de la famille royale à peine traitée mieux qu’une ouvrière, le “temple” était avait subtilement été perverti en ce qui semblait être un lieu de culte pour Ghaunadaur. La prêtresse mièvre s’est d’ailleurs à un moment prise de colère envers Ka’ana’mycine, ses yeux s’injectant de sang et l’eau autour d’elle se remplissant de vase pourpre, ce qui disparut dès que la shalarin eut présenté des excuses.

Mais le but d’aller dans le temple n’était pas de se cacher. Comme Nari me l’expliquait, les ixitxachitls gardent toujours quelques corridors cachés pour permettre aux gens importants, surtout les prêtres, les vitans et les devitans, de s’enfuir pour frapper un autre jour. De fait, elle trouva au plafond l’entrée d’un tunnel qui allait mener vers la sortie.

Avant de passer, les gardes devant le temple avaient insisté fortement pour fouiller le grand contenant Sharna. Bizarrement, c’est Netri elle-même qui leur a ordonné de quitter le temple, allant même jusqu’à pointer ensuite le tunnel en remerciant les héros de leur aide.

De son côté, l’équipe de Roaoum a aussi connu un large succès. Perçant à travers une partie morte des Récifs de Xedran, ils sont arrivés par le fond de la mine où les ixitxachitls envoyaient régulièrement leurs esclaves jusqu’à ce qu’elle soit envahie par des monstres. Lucan et les locathahs sont venus à bout de dizaines de crauds affamés, puis on réussi à neutraliser les gardes et à faire sortir les esclaves par la mine nouvellement nettoyée.

Les ixitxachitls ont éventuellement rattrapé le train d’esclaves et quelques-uns ont malheureusement péri sous les coups, mais les raies-démons ont rapidement compris qu’il ne servait à rien de risquer leurs propres vies pour des esclaves qu’ils ne réussiraient pas à ramener chez eux de toute façon.

Au final, plus de trois cents esclaves ont été libérés du joug des ixitxachitls. Koalinths et locathahs pour la prupart, ils ont surtout choisi d’aller chacun de leur côté, mais quelques-uns sont venus s’installer à Myth Nantar, dont le vieux sage Uwaooo-Gau. D’un autre côté, Sharna a été installée dans des quartiers somptueux mais hautement gardés du Fort aux sept spires. Ni Mirol ni les membres du Conseil n’approuvent, mais ils ne peuvent concevoir de la libérer ni de l’exécuter. C’est peut-être à contre-cœur, mais ils se fient à Mirol et moi pour veiller sur elle et lui soutirer un maximum d’information.

Comments

Borris

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.