Aventures serosiennes

Chez Jean-Charles - Partie 1

- Tu’ola’sara, sage maalirni

28 Huntsong 1465 TS

Compte tenu des menaces juxtaposées que posent les aboleths, les sahuagins et les pirates venus de l’ouest, le Conseil a encore une fois fait appel aux services des “héros du square” pour une mission que nos effectifs ne nous permettaient pas de mener à terme dans l’immédiat.

Sur le flan sud du plateau de Hmur, des villages agricoles de merfolks sont de plus en plus souvent victimes de raids de la part d’ixitxachitls. Comme les assaillants semblaient venir des environs de la cité-état de Thuridru et que les merfolks rebelles qui y vivent sont habituellement très hostiles à l’égard des étrangers, un point de ralliement avec un guide connaissant bien les eaux de la région avait été planifié.

Sauf que notre guide avait déjà été assassiné et remplacé par un certain Rophon qui, au lieu de les mener discrètement à un endroit d’où nos six mercenaires pourraient épier les raies démoniaques, les amena directement dans un traquenard tendu par des ‘chitls et dont nos agent purent s’estimer heureux de sortir en vie.

La suite de leur rapport est là où les héros ont vraiment grimpé dans mon estime. Bien que leur force se trouve au niveau du combat, ils savent clairement reconnaître quand la meilleure option est de ne pas se battre. Ainsi, usant de subterfuge et de magie, ils ont infiltré la cité ixitxachitl à proximité de Thuridru en se mêlant au esclaves. Estimés à environ quatre cents (surtout des locathahs et des koalinths), les prisonniers étaient gardés ensembles dans les multiples alcôves d’une immense caverne, affairés à diverses tâches manuelles en attendant d’être envoyés dans une mine temporairement fermée pour cause de bêtes sauvages. Fait étrange : il y avait un réseau de tuyaux métalliques, incrustés à même les murs et les plafonds, prêts à déverser on ne sait quoi sur les esclaves.

Nos héros ont rencontré une vieille sirine nommée Thémise dont les dirigeants ‘chitls employaient les services pour se faire tatouer des glyphes sacrés sur le ventre. Ce faisant, elle avait accès à de nombreux secrets et au plan général des corridors de la cité. Orchestrant sa libération, nos agents ramenèrent Thémise à Myth Nantar où elle fut soumise à un interrogatoire pour obtenir le plus d’information possible sur ce qui se tramait chez raies.

Comments

Borris

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.